Les troubles du sommeil

Ils sont dus à une sécrétion insuffisante de la Valentonine, l’hormone du sommeil. Il ne faut pas perdre de vue qu’un déficit de la Valentonine est toujours accompagné d’un déficit du 6-méthoxy-harmalan, l’hormone de l’éveil. En conséquence, dans les troubles du sommeil il faudra administrer, par voie transdermique, une association de la Valentonine et du 6-méthoxy-hrmalan, dans un rapport de doses égal à 4 pour 1, afin de ne pas créer de déséquilibre dans la régulation de l’organisme.

– Lettre n° 147 du Pr Henri Joyeux : «Le sommeil si fréquemment perturbé ! Nous sommes tous concernés»