La maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer au cours de laquelle la sécrétion de mélatonine est effondrée. La glande pinéale ne fonctionne plus. Lorsque la maladie est diagnostiquée, il faut stopper sa progression par administration orale de mélatonine, le soir au coucher ; et administrer, par voie transdermique, une association de la Valentonine et du 6-méthoxy-harmalan, dans un rapport de doses capables de délivrer à l’organisme 400 microgrammes de VLT et 100 microgrammes de 6-MH sur une période de huit heures. Ceci, afin de ne pas créer de déséquilibre dans la régulation de l’organisme. La Valentonine et le 6-méthoxy-harmalan devraient améliorer, s’il n’est pas trop tard, le sommeil et les capacités cognitives.

Pour en savoir plus : Lettre n° 138 du Pr Henri Joyeux : « Incroyable, Aloïs Alzheimer s’adresse à vous »