Les états psychotiques

Les états psychotiques sont dus à une sécrétion pinéale excessive des trois hormones. Notre découverte montre que le 6-méthoxy-harmalan, dont la présence dans la glande pinéale a été mise en évidence par WW.M. Mc Isaac en 1961, est l’agent des psychoses ; ce qui est en totale contradiction avec l’hypothèse dopaminergique actuelle, certes décriée, mais toujours d’actualité. Notre hypothèse est accréditée par le fait qu’il n’a jamais été observé de maladie d’Alzheimer chez les patients psychotiques, chez lesquels la sécrétion de mélatonine, qui protège les neurones par ses propriétés antioxydantes, est anormalement élevée. Un traitement par administration d’un patch de Valentonine, appliqué le matin au réveil et enlevé en milieu de journée, devrait se révéler efficace. Ceci sur la base d’un déplacement, par fixation compétitive, de l’excès de 6-méthoxy-harmalan sur ses récepteurs.