L’incroyable interview de Jean-Bernard Fourtillan par James Parkinson et Aloïs Alzheimer (2ème partie)

Lettre n° 144 du Pr Henri Joyeux

Après la présentation détaillée, par James Parkinson et Aloïs Alzheimer eux mêmes, des maladies qui portent leur nom, voici un deuxième interview fictif mené par James et Aloïs. Ils interrogent le Professeur Jean-Bernard Fourtillan qui a découvert l’hormone du sommeil et la régulation veille-sommeil.

Deuxième interview

Le  Pr Jean-Bernard Fourtillan répond à nouveau à James Parkinson et Aloïs Alzheimer. Il explique comment l’apport des 3 hormones, la Mélatonine (MLT), le 6-Méthoxy-Harmalan (6-MH) et la Valentonine (VLT), peut être efficace quand elles sont insuffisamment sécrétées par la glande pinéale. 

Il faut d’abord, au delà des troubles cliniques du sommeil et des autres symptômes typiques des maladies, mesurer par une simple prise de sang, prélevé à partir de 1 h du matin, soit 3 heures après le coucher, la concentration plasmatique de Mélatonine, marqueur de l’intensité des sécrétions des 3 hormones par la glande pinéale. Le résultat de cette analyse et l’examen clinique du malade, permettront de savoir si un traitement hormonal substitutif doit être mis en œuvre. Il consistera à administrer simultanément, le soir, au coucher, 3 mg de MLT, par voie orale, et un patch transdermique à 2 réservoirs, capable de délivrer, dans l’organisme, 100 microgrammes de 6-MH et 400 microgrammes de VLT.

Les patchs, très attendus du grand public, sont actuellement encours de fabrication. Ils seront à la disposition des malades à partir de l’été 2017.

Pour en savoir plus

L’incroyable interview de Jean-Bernard Fourtillan par James Parkinson et Aloïs Alzheimer (1ère partie)

Lettre n° 142 du Pr Henri Joyeux

Après la présentation détaillée, par James Parkinson et Aloïs Alzheimer eux mêmes, des maladies qui portent leur nom, voici un premier interview fictif mené par James et Aloïs. Ils interrogent le Professeur Jean-Bernard Fourtillan qui a découvert l’hormone du sommeil et la régulation veille-sommeil.

Premier interview

Dans ces deux maladies neuro-dégénératives, on retrouve une même cause qui peut atteindre des zones différentes du cerveau : les sécrétions des 3 hormones pinéales, la Mélatonine, le 6-Méthoxy-Harmalan et la Valentonine sont insuffisantes. Le Pr Jean-Bernard Fourtillan explique de façon détaillée comment agissent les 3 hormones fabriquées par la petite glande pinéale au centre du cerveau, qui se nomme aussi épiphyse. Déversées dans la circulation sanguine pendant la nuit, elles se distribuent dans l’organisme, et gagnent leurs lieux d’action. La Mélatonine protège toutes les cellules, en particulier les cellules nerveuses (neurones), en réduisant les radicaux libres oxygénés, ce qui prévient leur destruction selon des processus d’oxydation radicalaires. Les 2 autres hormones pinéales, la Valentonine (VLT) et le 6-Méthoxy- Harmalan (6-MH) modulent les réponses de récepteurs spécifiques de 2 types :

– des récepteurs des neurotransmetteurs situés sur les synapses, points de jonction entre les neurones. Elles amplifient (VLT) ou réduisent (6-MH) la transmission des influx nerveux dans ces neurones ;

– et des récepteurs hormonaux (récepteurs des libérines ou des stimulines) situés sur les glandes endocrines (hypophyse, …). La VLT diminue les sécrétions hormonales pendant la nuit, à l’inverse du 6-MH, pendant la journée.

Grâce à leurs actions opposées, en mode éveil ou en mode sommeil, la VLT et le 6-MH régulent totalement la vie de notre organisme 24 heures sur 24.  La découverte de ces mécanismes de régulation permet d’expliquer l’efficacité du traitement substitutif apportant les 3 hormones de la régulation veille-sommeil, dans la prévention et le traitement des affections neurologiques.

Pour en savoir plus

L’incroyable lettre de James Parkinson à propos de la découverte de la régulation Veille-Sommeil

Lettre n° 139 du Pr Henri Joyeux

Dans sa lettre à toutes ceux et celles qui sont concernés par la maladie de Parkinson, le Pr Henri Joyeux fait parler le père de la maladie lui même. Comment l’a-t-il découverte et décrite ? Pourquoi porte-t-elle son nom ? Comment se fait-il que les nombreux traitements proposés aux patients, même au début de la maladie, n’aient qu’une faible efficacité, et que l’organisme finisse par y résister ? 

James Parkinson fait état de la découverte en France du Pr Jean-Bernard Fourtillan, professeur de chimie thérapeutique. Elle concerne la régulation du système Veille-Sommeil dont est responsable la glande pinéale ou épiphyse. C’est la dérégulation de ce système qui explique tous les troubles de la maladie, au centre du cerveau, dans les noyaux gris centraux. Des perspectives thérapeutiques incroyables pour des dizaines millions de personnes dans le monde.

Pour en savoir plus

L’incroyable lettre d’Aloïs Alzheimer à propos de la découverte de la régulation Veille-Sommeil

Lettre n° 138 du Pr Henri Joyeux 

Dans sa lettre à toutes celles et ceux qui sont concernés par la maladie d’Alzheimer, le Pr Henri Joyeux fait parler le père de la maladie lui même. Comment l’a-t-il découverte et décrite ? Pourquoi porte-t-elle son nom ? Comment se fait-il que tous les traitements proposés aux patients, même au début de la maladie, n’aient aucune efficacité ? La polémique récente à propos des remboursements est significative : des experts demandent de ne plus rembourser des médicaments inutiles et coûteux et la ministre de la santé veut les maintenir pour conserver l’électorat de personnes âgées.
Aloïs Alzheimer fait état de la découverte en France du Pr Jean-Bernard Fourtillan, professeur de chimie thérapeutique. Elle concerne la régulation du système Veille-Sommeil dont est responsable la glande pinéale ou épiphyse. C’est la dérégulation de ce système qui explique tous les troubles de la maladie. Des perspectives thérapeutiques incroyables pour des dizaines de millions de personnes dans le monde.

Pour en savoir plus